Chargement...
 
Co-responsibility in renewing local handicrafts

L’artisanat dans son expression la plus traditionnelle s'appuie soit sur des savoirs individuels -transmis au sein des familles- ou sur des savoirs que nous appellerons collectifs-répétitifs et qui se concentrent dans une zone ou territoire, par exemple les lacets de Burano, les vitres soufflés de Murano, etc. Dans ces derniers cas, certains territoires ont réussi le pari de la renommée, même internationale, par la mise en place de labels ou d’une qualité qui attire un public extérieur du territoire. Néanmoins, la plupart de ces démarches territoriales vise la diffusion d’une idée de beauté décorative ou de luxe et s’inscrit dans une approche d’attirance plutôt que de renouveau du sens de l’appartenance.

Image

Photo courtesy Yaniv Golan CC2.0 BY-SA

Le modèle de référence proposé appelle à la conjugaison de savoirs multiples, endogènes et exogènes qu'il est important d'expérimenter dans leur multidimensionnalité. Ceci, parce que la perte de capacité endogène de renouvellement, due notamment à l’absence d’intérêt des nouvelles générations pour la production manuelle dont les débouchés sont aléatoires et au type de consommation décorative, touristique ou folklorique dont ce type de production fait appel, ne peut se palier que par l’hybridation des connaissances. Il s’agit donc de tenter, comme pour beaucoup d’autres domaines de l’exercice de la coresponsabilité, de trouver des voies novatrices de combinaison intelligente de ressources pour s’assurer de la pertinence de la réponse créée.

Éléments essentiels :

Emploi

Créer des emplois pour les personnes en recherche d’emplois, qui ont le plus de difficultés à en trouver (notamment par absence de qualification)

Savoir-faire traditionnels

Valoriser les savoirs faire traditionnels et ceux qui en sont porteurs (notamment les personnes âgées), tout en les adaptant aux conditions actuelles.

Ressources locales

Valoriser les matières premières locales disponibles, notamment celles qui ne sont pas utilisées, y compris les sous-produits et déchets qui peuvent être recyclés.

Écologie

Assurer une production peu consommatrice d’énergie.

Bien-être de tous et esthétique

Mettre l’accent sur l’esthétique et l’harmonie visuelle comme source de bien-être de tous, non seulement dans les objets décoratifs, mais également et surtout dans des objets à usage courant.

Autonomie et nien-être au travail

Assurer le bien-être au travail, notamment en laissant une large place à la créativité et l’imaginaire, ainsi qu’à l’autonomie de chacun dans une production collective.

Complémentarité et coresponsabilité

Développer la coresponsabilité entre les personnes par des complémentarités dans ce qu’elles font

Transmission des savoirs

Assurer une fonction pédagogique, notamment pour les enfants.

Image

Photo courtesy David CC2.0 BY-SA

Processus général

1Dans son processus de concertation en interne (cycle 1 de SPIRAL) ou avec les citoyens (cycle 2) une Plateforme multiacteurs d’un territoire de coresponsabilité en arrive à introduire dans son plan d’action un projet de développement de l’artisanat local.

2A cet effet un groupe de travail se met en place au sein de la Plateforme multiacteurs. Il est composé notamment des artisans du territoire, d’artistes et de concepteurs et a pour mission de prospecter sur les possibilités de produits qui intègrent ces différentes dimensions. Il s’inspire pour ceci non seulement des acquis du territoire, mais également de différentes expériences existantes de par le monde.

3S’appuyant sur les résultats de cette phase prospective, le groupe de travail conduit un processus d’animation avec les personnes intéressées. S’il existe déjà un groupe constitué (par exemple un groupe de citoyens dans le cadre du cycle 2 de SPIRAL qui décide de lancer une action d'artisanat), il aide ce groupe à prendre le leadership du processus. Sinon le groupe de travail assure lui-même le leadership jusqu’à ce qu’un groupe de citoyens intéressés soit suffisamment structuré pour conduire lui-même le processus. Celui-ci consiste notamment à réaliser les tâches suivantes :

  • Un appel à intérêt est lancé au niveau du territoire. Cet appel peut se faire de différentes manières : réunions d’information, média, contacts directs avec d'autres personnes susceptibles d’être intéressées.
  • Une réunion de préparation est réalisée avec tous les intéressés pour recueillir les idées et définir le projet avec eux, y compris la structure institutionnelle à mettre en place (coopérative, autre) et les engagements que chacun prend.
  • Les bases du projet sont lancées.
  • Les formations sont alors programmées et réalisées suivant les besoins.
  • La production commence en alternance avec la production.

Nouvelles expérimentations à réaliser

Le renouvellement qu'il conviendrait d'expérimenter et de développer poursuit la transformation de certaines des perceptions conventionnelles autour de l’artisanat, notamment d’art :

1En premier lieu, il vise la complémentarité des savoirs autour d’un produit. Cette approche exige que le produit en question puisse permettre, de par ses caractéristiques, la récupération de connaissances variées. Il ne s’agit pas uniquement de créer un produit mais un processus catalyseur autour d’un objet qui deviendra l’expression d’une multiplicité de connaissances et compétences, plutôt que celle d’un seul savoir individuel ou collectif-répétitif ;

2En deuxième lieu, il vise l’élaboration d’une pédagogie de « reconnaissance positive», à l’opposé de la simple possession d’un objet d’art. La pédagogie de la reconnaissance positive implique que l’objet puisse être porteur de sens et librement manipulable. Porteur de sens, parce que regroupant plusieurs savoirs exprime des identités territoriales ou des symboles d’appartenance qui méritent d’être transmis aux générations futures et même reconnus par les générations présents comme importants. Librement manipulable, parce que malgré sa beauté il peut être mis dans les mains des enfants ou de n’importe quelle personne intéressée ;

3En troisième lieu, il vise la rénovation par la créativité de nouveaux prototypes. S’agissant d’une hybridation de connaissances, les prototypes catalyseurs devraient être créés avec soin et par une recherche approfondie, tant au niveau des matériaux que du message à transmettre. Les prototypes pourront être crées par des connaisseurs exogènes, artistes ou autres, partageant la volonté de transmettre leur savoirs afin de déclencher des processus locaux de création d’emploi et de compétences.

4En quatrième lieu, il vise à montrer l’intérêt de l’ouverture et de la coopération, allant au-delà des « localismes » qui empêchent souvent toute forme d’hybridation. Le concept de coresponsabilité plutôt que comme seul interaction d’acteurs locaux s’exprimera comme volonté de préservation de savoirs qui sont en voie de disparition et qui sont néanmoins indispensables à l’affirmation de ces aspects des identités qui font des territoires européens des espaces d’échange et de construction d’avenir. Il s’agit aussi de réhabiliter le besoin de transmettre aux générations futures la reconnaissance positive de leurs identités, non pas comme refus de la différence, mais comme capacité d’interagir avec la différence, seul chemin d’ouverture de nouvelles voies de vie ensemble.

Mots clés de l'expérimentation à développer : hybridation, recherche et valorisation de ce qui est susceptible de disparaître en termes de savoirs, prototypes pour créer des emplois et des nouvelles compétences locales, pédagogie de la reconnaissance positive par les nouvelles générations, renouveau de sens par l’accessibilité de la beauté.

Inventary/Inventaire

In co-responsability in renewing local handicrafts there are severall key kinds of action according with their main objective:

Handicraft to fight poverty and exclusion

Examples:

Creative Handicrafts is a social enterprise in Andheri, a northern suburb of Mumbai, India. One of the core projects of CH is income generating program for women who belong to disadvantaged families in the slums and tribal areas. The CH garment cooperatives women produce beautiful garments, bags, bed covers, soft toys and textile based utility items. In another CH cooperative, i.e. Asli Food, the women make lunch packets on a daily basis and sell them in companies. Creative Handicrafts is a charitable organization with a difference which is based on the principles of fair trade. In this place women of all ages and different religious backgrounds, often married, separated or divorced come together to become independent individuals that want to shape their destiny.

Elemento de destaque: um projecto que envolve mulheres que estão em desvantagem social e que através da arte tem a possibilidade de encontrarem a sua independência num processo de empowerment

Ensuring a right price for an income with dignity

Examples:

Global Handicrafts: Across the planet, people in struggling economies may work hard to produce goods for which they receive little or no profit. Middlemen often buy at unfair prices that leave producers plagued with poor working conditions, health problems, lack of education and damage to the environment. All products of Global Handicrafts Marketplace are purchased on fair trade principles, with appropriate payment given to those who grew or produced them. Handicrafts from: Asia, Africa, Europe, South America, Central Asia and the Middle East.

Transmission of know-how between generations

Examples:

'Escola de Mestres' is an initiative developed by Instituto Politécnico de Beja (Polytechnic Institute of Beja) in a partnership with several allies of South Alentejo funded by Calouste Gulbenkian Foundation. The major goal of this project was to identify local artisans, register their arts and connect these masters with youngsters in an attempt to pass this kind of knowledge and perpetuate the ancient artisanal practices of this region. Elemento de destaque: projecto promovido por uma universidade para a recolha e identificação dos artesãos, dos seus produtos e envolvimento de jovens para aprenderem com estes artesãos a sua arte.

Valorisation of local culture

Examplos:

The "Craft Network" was born in 1999 the result of a process of transnational cooperation between Portugal and Spain, designed and developed by Dueceira-ELOZ in partnership with the Development Associations counterparts ADICES, headquartered in Santa Comba Dao and Montanas del Teleno based in Astorga, León, under the Programme Community Initiative LEADER II.

This joint action has allowed the design of a working methodology around the artisans and craft their territory which was based on a thorough job of looking ahead field depth knowledge of fundamental craftsmen-actors in the conservation of the rural heritage of traditional crafts-activities expression and site-own parts and products as symbolic presentations of local culture.

Elemento de destaque: este exemplo tem interesse pelo levantamento realizado nas regiões envolvidas, quer a nível de atores, produtos e materiais, preservando a cultura imaterial de uma região.

Using or re-using local resources

ReMix is a project focused on finding solutions of social inclusion and development, with a view to empower communities, groups and individuals, through initiatives for creating entrepreneurship models, using the Design and Operative Experience as tools for social innovation and sustainability.

Elemento de destaque: esta experiencia destaca-se pelas suas características inclusivas, pela modernidade do design e pelo tipo de matéria prima que utilizam (sendo a mesma resultado de reutilização/reciclagem).

Amor-Peixe Association was set up in 2003, in Corumbá, a Brazilian city on the banks of the Paraguay River, which forms the frontier between Brazil and Paraguay. With a lot of hard work and creativity, the women make use of fish skins that were formerly thrown away and turn them into beautiful handicraft objects such as belts, bags, wallets, diaries, clothing, bracelets and costume jewellery. The project not only brings in an income for the women but it enhances their self-esteem and is an excellent example of making good use of waste materials.

Elemento de destaque: utilização de uma matéria-prima original que não tem custo e que seria lixo. Promoção da auto-estima de um grupo de mulheres que recriam a sua vida em torno de uma possibilidade viável de negócio.

Handicraft participating in children education

Exemplos

Bonecas de Ataúro (Timor leste): Um grupo de mulheres criou um modelo de boneca para as crianças brincarem e esta ideia transformou-se rapidamente num modelo de artesanato local com forte identidade local.

Ensuring collective promotion and trading

Exemplos:

Angkor Handicrafts Association (AHA) was founded in October 2011 by 15 founding members and recently increased to 42 members. Angkor Handicraft Association (AHA) is a non-profit business association of Siem Reap artisan producers, officially registered by the Ministry of Commerce and the Ministry of Interior. Today the non-profit business association (AHA) represents the Siem Reap handicraft sector in private-public forums, such as the M & SME Private Sector Working Group meetings in Phnom Penh that are aimed at an improved business climate and framework conditions in the handicraft sector. AHA also offers important business development services (BDS) to its members and has implemented various initiatives that strengthened the competitiveness of local handicraft producers.The mission of AHA is to (i) strengthening handicraft sector in Siem Reap, (ii) increase the sales of local produced handicraft products (iii) support business development of handicraft enterprises in Siem Reap and to support the business development of local handicraft enterprises and to facilitate the creation of new jobs in the handicraft sector.

Elemento de destaque: o desenvolvimento de uma rede com objectivos de mercado e de representatividade fortes no sector do artesanato.

Renovation through cooperation with artists

Examples:

Project Technical Ancestry, Current Solutions (TASA) focuses on strategic innovation handcrafted product, through a consultancy Design with artisans and business initiatives based craft production in the Algarve. Thus, it is intended to re-present the regional population and the craft market with a new image and a commercial perspective.

Elemento de destaque: valorizando a cultura tradicional regional, concentrando-se nos materiais, técnicas, saberes e fazeres locais, juntam interpretações contemporâneas dos mesmos e integram novas tecnologias e atitudes. Este projecto nasceu de um conjunto de outros projectos de dinamização de uma localidade do algarve.

Artesanato do Mar: This project developed a fishing community (Watermill Sea, Beja, Portugal) in which the lifting of artisans and craft different products was done. One group was created and launched the challenge that was created one or more craft through the knowledge of each and that were representative of the community's history. These products are being created to support an artist intended to be added to the community and to the local economy value. Funded by PROMAR. Contact: TAIPA, CRL – taipa à taipa-desenvolvimento.pt

Elemento de destaque: valorização de uma comunidade através da sua identidade e das suas competências

Enhancing the societal role of handicraft

Examples:

REMIDA (Itália): Este projeto tem um fundamento em primeiro lugar de preocupação ambiental e com a sustentabilidade do planeta, depois com uma preocupação relativamente à formação e promovem, nestes princípios, formação desde a creche à universidade como a toda a população. Formação para a promoção de cidadãos respeitadores do mundo em que vivemos através de oficinas criativas. Promovem a criação de artesanato através de um design moderno, com aproveitamento de material reciclável.

Gen Ecovillage: Sustainable development is not only about recycling or having an awareness of climate change. It is a change in our way of thinking and action in relation with nature, the world and humankind; grounded in the belief that the physical, social and intellectual worlds are interconnected. Based on this conviction, the project “Traditional knowledge for a modern and sustainable lifestyle” was developed. GEN Ambassador Jesús Pachecho Justo from Suderbyn Ecovillage, Sweden reports. The project was organised in three different parts. The first was the initial seminar where preconceptions and initial opinions were discussed. The participants considered the role of handicraft in contemporary society, and its ecological advantages and drawbacks. The second part was the practical courses in wool and wood, where the participants studied material proprieties and working techniques. Finally the third part was an evaluation seminar to check how the project had developed. Elemento de destaque: este projeto é um estudo desenvolvido sobre o principio da investigação-ação em que é feita uma forte reflexão sobre a importância do processo no sector do artesanato para que este seja sustentável e ecológico.

Reference models/modèles de référence

1- Dans son processus de concertation en interne (cycle 1 de SPIRAL) ou avec les citoyens (cycle 2) une Plateforme multiacteurs d’un territoire de coresponsabilité en arrive à introduire dans son plan d’action un projet de développement de l’artisanat local pour répondre aux objectifs suivants :

  • Créer des emplois pour les personnes à recherche d’emplois qui ont le plus de difficultés à en trouver (notamment par absence de qualification)
  • Valoriser les savoirs faire traditionnels et ceux qui en sont porteurs (notamment les personnes âgées), tout en les adaptant aux conditions actuelles.
  • Valoriser les matières premières locales disponibles, notamment celles qui ne sont pas utilisées, y compris les sous-produits et déchets qui peuvent être recyclés.
  • Assurer une production peu consommatrice d’énergie.
  • Mettre l’accent sur l’esthétique et l’harmonie visuelle comme source de bien-être de tous, non seulement dans les objets décoratifs, mais également et surtout dans des objets à usage courant.
  • Assurer le bien-être au travail, notamment en laissant une large place à la créativité et l’imaginaire ainsi qu’à l’autonomie de chacun dans une production collective.
  • Développer la coresponsabilité entre les personnes par des complémentarités dans ce qu’elles font
  • Assurer une fonction pédagogique, notamment pour les enfants.

2- A cet effet un groupe de travail se met en place au sein de la Plateforme Multiacteurs. Il est composé notamment des artisans du territoire, d’artistes et de concepteurs et a pour mission de prospecter sur les possibilités de produits qui intègrent ces différentes dimensions. Il s’inspire pour ceci non seulement des acquis du territoire, mais également de différentes expériences existantes de par le monde.

3- S’appuyant sur les résultats de cette phase prospective, le groupe de travail conduit un processus d’animation avec les personnes intéressées. S’il existe déjà un groupe constitué (par exemple un groupe de citoyens dans le cadre du cycle 2 de SPIRAL qui décide de lancer une action d'artisanat), il aide ce groupe à prendre le leadership du processus. Sinon le groupe de travail assure lui-même le leadership jusqu’à ce qu’un groupe de citoyens intéressés soit suffisamment structuré pour conduire lui-même le processus. Celui-ci consiste notamment à réaliser les tâches suivantes :

  • Un appel à intérêt est lancé au niveau du territoire. Cet appel peut se faire de différentes manières : réunions d’information, média, contacts directs avec d'autres personnes susceptibles d’être intéressées.
  • Une réunion de préparation est réalisée avec tous les intéressés pour recueillir les idées et définir le projet avec eux, y compris la structure institutionnelle à mettre en place (coopérative, autre) et les engagements que chacun prend.
  • Les bases du projet sont lancées
  • Les formations sont alors programmées et réalisées suivant les besoins.
  • La production commence en alternance avec la production.

New experimentations to be developed/ Nouvelles expérimentations à réaliser

Le modèle de référence proposé appelle à la conjugaison de savoirs multiples, endogènes et exogènes qu'il est important d'expérimenter dans leur multidimensionnalité. Ceci, parce que la perte de capacité endogène de renouvellement, due notamment à l’absence d’intérêt des nouvelles générations pour la production manuelle dont les débouchés sont aléatoires et au type de consommation décorative, touristique ou folklorique dont ce type de production fait appel, ne peut se palier que par l’hybridation des connaissances. Il s’agit donc de tenter, comme pour beaucoup d’autres domaines de l’exercice de la coresponsabilité, de trouver des voies novatrices de combinaison intelligente de ressources pour s’assurer de la pertinence de la réponse créée.

L’artisanat dans son expression la plus traditionnelle s'appuie soit sur des savoirs individuels -transmis au sein des familles- ou sur des savoirs que nous appellerons collectifs-répétitifs et qui se concentrent dans une zone ou territoire, par exemple les lacets de Burano, les vitres soufflés de Murano, le tapis de….. Dans ces derniers cas, certains territoires ont réussi le pari de la renommée, même internationale, par la mise en place de labels ou d’une qualité qui attire un public extérieur du territoire. Néanmoins, la plupart de ces démarches territoriales vise la diffusion d’une idée de beauté décorative ou de luxe et s’inscrit dans une approche d’attirance plutôt que de renouveau du sens de l’appartenance.

Le renouvellement qu'il conviendrait d'expérimenter et de développer poursuit la transformation de certaines des perceptions conventionnelles autour de l’artisanat, notamment d’art :

  1. En premier lieu, il vise la complémentarité des savoirs autour d’un produit. Cette approche exige que le produit en question puisse permettre, de par ses caractéristiques, la récupération de connaissances variées. Il ne s’agit pas uniquement de créer un produit mais un processus catalyseur autour d’un objet qui deviendra l’expression d’une multiplicité de connaissances et compétences, plutôt que celle d’un seul savoir individuel ou collectif-répétitif ;
  2. En deuxième lieu, il vise l’élaboration d’une pédagogie de « reconnaissance positive», à l’opposé de la simple possession d’un objet d’art. La pédagogie de la reconnaissance positive implique que l’objet puisse être porteur de sens et librement manipulable. Porteur de sens, parce que regroupant plusieurs savoirs exprime des identités territoriales ou des symboles d’appartenance qui méritent d’être transmis aux générations futures et même reconnus par les générations présents comme importants. Librement manipulable, parce que malgré sa beauté il peut être mis dans les mains des enfants ou de n’importe quelle personne intéressée ;
  3. En troisième lieu, il vise la rénovation par la créativité de nouveaux prototypes. S’agissant d’une hybridation de connaissances, les prototypes catalyseurs devraient être créés avec soin et par une recherche approfondie, tant au niveau des matériaux que du message à transmettre. Les prototypes pourront être crées par des connaisseurs exogènes, artistes ou autres, partageant la volonté de transmettre leur savoirs afin de déclencher des processus locaux de création d’emploi et de compétences.
  4. En quatrième lieu, il vise à montrer l’intérêt de l’ouverture et de la coopération, allant au-delà des « localismes » qui empêchent souvent toute forme d’hybridation. Le concept de coresponsabilité plutôt que comme seul interaction d’acteurs locaux s’exprimera comme volonté de préservation de savoirs qui sont en voie de disparition et qui sont néanmoins indispensables à l’affirmation de ces aspects des identités qui font des territoires européens des espaces d’échange et de construction d’avenir. Il s’agit aussi de réhabiliter le besoin de transmettre aux générations futures la reconnaissance positive de leurs identités, non pas comme refus de la différence, mais comme capacité d’interagir avec la différence, seul chemin d’ouverture de nouvelles voies de vie ensemble.

En conclusion les mots clés de l'éxpérimentation à développer sont : hybridation, recherche et valorisation de ce qui est susceptible de disparaître en termes de savoirs, prototypes pour créer des emplois et des nouvelles compétences locales, pédagogie de la reconnaissance positive par les nouvelles générations, renouveau de sens par l’accessibilité de la beauté.

Supports for exchanges/transfers/ Appuis aux échanges et transferts

Methodology in development

  • Boosted by a local NGO and funded by local businesses mainly related to starting materials or tourism / handicraft trade;
  • Creating of an information sheet for each handicraft product developed in the territory - enables the identification of the local artisans, the raw materials they use and the uses of the products (collection of indicators to evaluate the cost involved for obtaining raw materials - environmental, economic, social - the use of products and their possibility of selling and their identity in the territory, among others);
  • This survey will originate a document that will safeguard the knowhow of the local artisans;
  • Analyzing the territory for possible raw materials that are not being used and that may be enhanced through the craft;
  • Identifying the raw materials that have greater wealth in the involvement of actors in the territory that are sustainable and are available;
  • Creating a group of discussion about possible uses of the different selected raw materials and product development. Products must meet the following criteria: be sellable; are related to the territory; several local actors involvement in the whole process (...). The group will consist of artisans, people with a design background, management and marketing;
  • Creating an image and promotion of the product line;
  • Creation of a training program to improve a network for and product development (target population: artisans, unemployed women and youth). At this point involve professionals and entities in the constituting of a partnership for the training schools to be. As so it is crucial a partnership with a job center for referral of unemployed women and unemployed youth;
  • Creating marketing and selling channels;
  • Maintaining the same network for monitoring and evaluation of the whole process, as well as the continuous creation of new products. The group will also maintain relationships with owners for raw material so that the whole group feels part of this process of shared responsibility.

Imprimer
  • Monde
    • Aucune langue n'est assignée à cette page.